Lorsque vient le temps de vendre une propriété, la question de faire affaires ou non avec un courtier se pose chez certains propriétaires. En effet, certains ne veulent pas nécessairement débourser pour les frais de courtage. Est-ce donc possible d’avoir le meilleur des deux mondes, avoir un courtier sans verser la commission? Pas tout à fait …

Vous pourriez être tenté de choisir un courtier par son taux d’intérêt plus bas. Toutefois, est-ce vraiment un critère de sélection valable? En tant que vendeur, vous risquez de vous nuire et de vous embarquer dans un cercle vicieux.

LE SYSTÈME DE RÉTRIBUTION
D’abord, sachez que le vendeur paie presque toujours la commission. Celle-ci varie généralement entre 5 % et 7 %. L’acheteur, de son côté ne paie aucun frais. Il revient donc au courtier et à son client vendeur de déterminer le taux de rémunération. Le courtier se garde un pourcentage et décide de la part allouée au courtier collaborateur, celui qui amène un acquéreur.

Dans la majorité des cas, deux courtiers sont impliqués dans une transaction; celui représentant l’acheteur et celui représentant le vendeur. Si vous êtes vendeur et avez la chance de trouver un courtier offrant un taux de commission plus bas, cela pourrait être à votre désavantage. Un taux plus bas pourrait mettre votre propriété sur le bas de la liste des courtiers immobiliers d’acheteurs potentiels. Entre deux propriétés comparables à offrir sur le marché dont l’une offre une commission plus élevée que l’autre, laquelle feront-ils visiter en premier sachant que l’acheteur ne sera aucunement pénalisé? Le trafic pour votre propriété pourrait s’en ressentir.

BRÛLER SON MARCHÉ
Le plus grand danger pouvant résulter d’un faible trafic est de brûler votre marché. Si votre propriété ne s’est pas vendue dans un délai raisonnable, vous perdrez des acheteurs potentiels ainsi que le trafic de nouveauté et comme tout le monde saura qu’elle ne s’est pas vendue, vous recevrez des propositions ridiculement basses. Les acheteurs ne voudront plus payer le prix demandé et dans la majorité des cas le prix vendu sera en-dessous du marché.

Comme pour la plupart des choses dans la vie, la solution miracle n’existe pas. Si vous ne désirez pas débourser pour les frais de courtage, vendez par vous-même mais assurez-vous d’avoir les compétences requises.

À propos de l'auteur
Myriam Marouani
5 articles à son actif

Myriam Marouani

180 queries in 0,892 seconds.
À propos de ce site
Outils